SWAMPINI

mercredi 5 mars 2014
par  Pier Alessandri
popularité : 18%

- La simplicité des gars qui savent le faire.
- Aucune prise de tête, le groupe s’enregistre seul et les mixages commencent au KingKatStudio..
- 11 titres chauds. Des références comme Gov’t Mule, Chris Réa, Allman Brothers et tous les anciens.
- Album Avril 2015.
- A voir sur scène !!!!!
- UN APERCU de L’ALBUM à la fin de l’article.
- Contact : PACO 0619290194.


Blues Again en dit :
"Si l’on s’en tient à la traduction littérale, Swampini doit nous emmener direct au milieu des marécages, quitte à y bousiller notre âme pour toujours. Eh bien c’est fait, en onze morceaux de choix, tous originaux, qui couvrent une petite heure de gros son mijoté dans les cocottes magiques de l’ingénieur étoilé Pier Alessandri. Née à la fin du second millénaire et maman de deux albums à l’époque, évanouie aux aurores du troisième, la formation a resurgi du bayou en 2008 pour tricoter une musique survitaminée à base de guitares tranchantes et d’électricité maîtrisée. Chacun le propage et s’en délecte, ces cinq compagnons de scène laissent courir leurs envies aux azimuts du rock et du blues, fond de sauce de leur art, mêlant les rythmes et les genres pour façonner un monde où voltigent le cœur des hommes, le plaisir de gigoter, à qui mieux mieux, sans omettre de raconter la vie dans la langue des Grands Bretons. De Travellin’ People se dégage un parfum redoutablement inventif. Soli de grattons de la mort qui tue et riffs cabochards sont envoyés par le chanteur Paco « Lefty Hand » et Vincent Azzo, avec accusé de réception s’il vous plaît, genre mines antipersonnel, en tonalités claires Fender ou grassouillettes Gibson. La section rythmique s’avère implacable, tenue par Gael Vingot, virtuose des fûts et des baguettes, et les bassistes pilonneurs Pascal Lefèvre ou Stéphane Guglielmi, ruptures structurantes et pincements de cordes à la clé. Ça fricote même par moments avec le jazz fusion débridé, le funk’n’roll, le hard boogie relevé d’une pointe de soul, jusqu’aux picotis hendrixiens qui planent sur ’The Shadow Whispers’, wow !... La voix sonnerait un chouïa trop propre et neutre sur certains titres ? Allons, allons, que la vérité soit dite : cette rondelle est un concentré de talent pur, d’énergie brute, de finesse novatrice. Alors longue vie à Swampini !"
Max Mercier


Documents joints

MP3 - 13.1 Mo
MP3 - 13.1 Mo

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Aucun évènement à venir d’ici la fin du mois